MAISON CELINE

MADAME CELINE VIPIANA N’A PAS ENCORE TRENTE ANS QUAND ELLE FAIT DE SON PRÉNOM L’EMBLÈME DE SA MARQUE.
LA SECONDE GUERRE MONDIALE VIENT DE SE TERMINER.

ELLE SE LANCE DANS UNE ENTREPRISE DEDIÉE AUX CHAUSSURES POUR ENFANTS SUR MESURE. LES BOUTIQUES SE MULTIPLIENT DANS PARIS. BIENTOT LA RENOMMÉE EST TELLE QUE LES CLIENTS PRESTIGIEUX S’Y PRESSENT POUR OFFRIR À LEURS ENFANTS DES SOULIERS « HAUTE COUTURE ». FORTE DE CE SUCCÈS, ELLE DÉPLOIE SON OFFRE À UNE CLIENTÈLE FÉMININE AVANT DE DÉVELOPPER DANS LES ANNÉES SOIXANTE TOUTE UNE GAMME D’ACCESSOIRES ET DE MAROQUINERIE DE BELLE FACTURE. C’EST TOUT NATURELLEMENT, QU’EST LANCÉE EN 1968 LA LIGNE « SPORTSWEAR ». L’ALLURE CELINE S’IMPRIME ALORS DANS L’ESPRIT COLLECTIF COMME LA REPRÉSENTATION DU CHIC PARISIEN. LE SAVOIR-FAIRE ET LA QUALITÉ DES MATIÉRES EMPLOYÉES DEVIENNENT L’APANAGE DE CETTE MAISON.

C’EST SOUS L’ÉGIDE D’HEDI SLIMANE, DIRECTEUR ARTISTIQUE DE CELINE, QUE CET ESPRIT SE RENFORCE AUJOURD’HUI À TRAVERS LES ATELIERS DU 16 RUE VIVIENNE. PAR LUI, LE VESTIAIRE CELINE SE PARE DE PIÈCES « HAUTE COUTURE ».
CE MÉLANGE DES GENRES PERMET DE DÉPLOYER TOUTE LA MINUTIE ET LE BRIO D’EXÉCUTION À LA « FRANÇAISE ». CET HÉRITAGE SE MANIFESTE ÉGALEMENT PAR LE RETOUR DU MONOGRAMME « TRIOMPHE », SYMBOLE DE LA MAISON CELINE DEPUIS 1971.